Actions

Des salles d'auditions adaptées au recueil de la parole de l'enfant

L'audition de l'enfant victime d'abus sexuel doit être filmée et enregistrée

Lorsqu'un mineur victime d'une infraction à caractère sexuel est entendu par les services d'enquête, la loi impose que cette audition soit filmée et enregistrée.

L'Ojevim créé deux salles d'auditions de mineurs victimes dans le Jura

L'OJEVIM a participé à l'installation de deux salles destinées aux auditions des mineurs victimes en signant des conventions avec le Centre Hospitalier Spécialisé de Dole Saint Ylie et avec le Centre Hospitalier Général de Lons le Saunier.
Chacun de ces établissements a mis une salle à disposition des enquêteurs.

Plus de discrétion et de sérénité pour l'enfant et pour l'enquêteur

Ces salles sont à la disposition des services de Police et de Gendarmerie du Jura, et des magistrats instructeurs.
L'enfant, pour qui l'audition reste un moment difficile, évite ainsi de devoir entrer dans un commissariat ou une gendarmerie et de s'y trouver mêlé à d'autres victimes, voir à des délinquants.
Pour l'enquêteur, le fait d'être à l'extérieur de ses locaux lui permet de mieux se concentrer sur sa tâche et d'éviter tout dérangement en cours d'audition.

Salles d'auditions de mineurs victimes d'abus sexuels

La salle de Dole a été inaugurée le 26 septembre 2003 par monsieur Hamlaoui MEKACHERA, Ministre des Anciens Combattants.
Celle de Lons le Saunier a été inaugurée le 14 juin 2004 par madame Corinne PERBEN.

Régulièrement, l'Ojevim poursuit l'amélioration des conditions d'auditions

L'OJEVIM a financé l'achat et l'installation du matériel vidéo à la création des salles. En 2009, l'Ojevim investissait à nouveau dans ces deux salles en remplaçant les magnétoscopes VHS par du matériel d'enregistrement numérique.
Par cette action, le lourd travail de retranscription des enquêteurs se voyait fortement réduit dans sa durée.
En 2010, un frigo, une cafetière, une bouilloire et de la vaisselle étaient achetés afin d'améliorer l'accueil fait aux victimes et à leurs accompagnateurs
En 2014, l'Ojevim finance le remplacement de la caméra et du micro de la salle d'audition de Lons le Saunier devenus défaillants après dix années d'usage.

Infos:

Les auditions sont effectuées par des policiers et gendarmes spécialement formés.

La loi donne la possibilité à l'enquêteur d'être assisté par un professionnel de l'enfance durant l'audition. Dès 1998, le travail de l'Ojevim a permis de systématiser l'assistance d'un psychologue.

Observatoire Jurassien des Enfants Victimes de Maltraitance Administration

www.ojevim.fr version 2.0 copyright 2009-2010 Site optimisé pour les navigateurs Internet Explorer 8 - Mozilla Firefox 3.5 - Google Chrome 7